Firinga, le Site

L'influence de FELLENG sur .

Nom
Traj
Image sat
Date
Heure
Type
Distance
Pression
Pluie
Vent
Détails du cyclone

FELLENG

28.01.2013
21 UTC (01h locale)
Tempête tropicale modérée
980 km au Sud (s'intensifiant)
-
302 mm en 4 jours
-
Dégâts : Etat d'urgence aux Seychelles ; inondations, glissements de terrain, plus de 150 maisons inondées.

 

Détail

Le 25 janvier à Mahé (l’île principale), on relève 93 mm tombés en l’espace de 12h à l’aéroport (à 06 UTC). Faisant suite à des précipitations antérieures déjà conséquentes (81 mm recueillis la veille déjà), ces pluies vont saturer les sols et préparer le terrain pour de sérieux désagréments à venir.
Alors que les pluies initiales n’étaient pas liées aux masses nuageuses de la zone perturbée qui donnera naissance quelques jours plus tard à FELLENG, avec le déplacement vers l’ouest du système nuageux, les Seychelles vont se retrouver dans la zone d’influence des bandes nuageuses périphériques liées au météore et la situation ne va pas évoluer favorablement, ces bandes externes alimentant de nouvelles intempéries (128 mm en 48h le 27 janvier à 06 UTC, pour un cumul de 302 mm en 4 jours), qui vont provoquer de graves inondations et glissements de terrain le 27 janvier, obligeant le gouvernement seychellois à décréter l’état d’urgence et à faire appel à l’aide internationale.

- Analyse de Météo-France Réunion -


Les Seychelles, frappées par des inondations et glissements de terrain, faits exceptionnels dans la région, ont décrété l'état d'urgence en trois endroits de Mahé et lancé le 28 janvier un appel à l'aide internationale face aux dégâts provoqués par les intempéries. L'archipel des Seychelles est généralement relativement épargné par les cyclones, mais a subi de violentes intempéries le 27 janvier, conséquences de la formation de ce qui allait devenir FELLENG. Les autorités n'ont fait état d'aucune victime, mais ont rapporté de nombreux dégâts dans trois districts de Mahé - Pointe Larue, Anse aux pins, au Cap où plus de 150 maisons ont été inondées. Le président Seychellois, James Michel, a d'ores et déjà lancé un appel à l'aide internationale, estimant que son pays ne pourrait pas faire face seul au désastre.

- Extrait du JIR du 29 janvier 2013 -