Firinga, le Site

L'influence de JULIET (ADELINE) sur l'île Rodrigues.

Nom
Traj
Image sat
Date
Heure
Type
Distance
Pression
Pluie
Vent
Détails du cyclone

JULIET (ADELINE)

10.04.2005
10:30 UTC (14:30 UTC)
Cyclone tropical intense
110 km au Sud-Est (s'affaiblissant)
-
-
104 km/h (Sud-Est de l'île)
Dégâts : Pas de gros dégâts matériels

 

Détail

“JULIET” A RODRIGUES

L’heure est actuellement au bilan. Si le cyclone Juliet n’a pas fait de grands dégâts matériels, par contre la culture vivrière n’a pas résisté aux rafales atteignant plus de 100 km/h dans le sud-est de l’île. L’élevage par n’a pas été touché : c’est le premier constat fait par le comité du cyclone réuni dans les locaux de l’administration centrale lundi, présidé par le chef commissaire Serge Clair. Les champs de maïs sont à terre. C’est le bilan que fait Marie-Lourdes Clair de Port-Sud-Est. Cette dernière est une fervente agricultrice et elle pratique ce métier depuis son enfance. Le cyclone est venu compromettre les récoltes de maïs qui allaient se faire vers la fin du mois d’avril. “C’est une récolte que nous attendions avec impatience. Asterla tou maïs la ine coulé”, dit-elle avec regret. Mais elle ne perd pas espoir pour autant car elle commence à préparer la terre pour planter les oignons. Les bananiers ont aussi été touchés. Nelda Gaspard, 63 ans comptait sur les prochaines récoltes de bananes pour avoir de quoi envoyer son petit-fils à l’école. Cette habitante de Pompée affirme qu’elle a tout perdu après le passage du cyclone. “Nous n’avons pas eu de problèmes avec les animaux, mais tous mes bananiers sont à terre”, dit-elle. Nelda Gaspard explique qu’avec les bananes qu’elle met en vente dans les boutiques, elle peut faire plus de Rs 2 000 par mois. “Je me demande comment je vais pouvoir me débrouiller avec ma pension seulement”.


L’électricité rétablie

Dans les différents centres de refuge à travers l’île, il y a eu 456 réfugiés qui tous ont quitté les lieux dès le lendemain après l’enlèvement de l’alerte 3. Dans ce contexte le Comité de cyclone a décidé de mettre sur pied une unité pour superviser l’évacuation des réfugiés des différents centres. Selon le Chef commissaire, en alerte 3, il est dangereux de se déplacer. Une recommandation sera ainsi faite dans ce sens au gouvernement central. En ce qu’il s’agit de l’électricité, 2 000 familles en ont été privées. Cela est dû à des fautes sur les lignes de haute tension. L’électricité a ensuite été rapidement rétablie dans toute l’île. Du coté des télécommunications, il n’y a pas eu de problème majeur : seulement 4% du réseau a été touché. Deux bateaux seulement ont été endommagés. En ce qui concerne les bâtiments publics, les vitres de l’école primaire de Grand-La-Fouche-Corail ont été endommagées et il y a eu un glissement de terrain à l’école primaire Notre Dame de Lourdes à Brûlé. Selon la météo, c’était un cyclone très rapide. Dimanche, de 15 à 16 heures, Juliet est passé vers le point le plus rapproché de Rodrigues. On avance que le cyclone avait la même force que Kalundé (cyclone qui a ravagé Rodrigues en mars 2003). Le cyclone a, en effet, fait plus de peur que de mal. Les activités ont repris leur cours et les habitants se sont déjà mis au travail pour tout nettoyer.

Alex Spéville de lexpress.mu