AMBALI  Cyclone tropical tr√®s intense, saison 2019/2020

Le système AMBALI a été baptisé le 05.12.2019 à 06 UTC, il a atteint le stade de Cyclone tropical très intense.
Le vent moyen en mer (sur 1 min) a vraisemblablement atteint 250 km/h avec des rafales à 310 km/h.
Aucune √ģle n'a √©t√© concern√©e par ce m√©t√©ore.


Le 05 décembre 2019 à 21:24 UTC. Source : NASA Worldview, Earth Observing System Data and Information System (EOSDIS)

Les différents stades atteints par AMBALI

Stades atteints
Date de l'évolution
Zone perturbée
03.12.2019 à 06 UTC
L'intensité augmente
Perturbation tropicale
04.12.2019 à 00 UTC
L'intensité augmente
Dépression tropicale
04.12.2019 à 06 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
04.12.2019 à 18 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
05.12.2019 à 06 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
05.12.2019 à 12 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical intense
05.12.2019 à 18 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical très intense
06.12.2019 à 00 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical intense
06.12.2019 à 06 UTC
L'intensité diminue
Cyclone tropical
06.12.2019 à 12 UTC
L'intensité diminue
Forte tempête tropicale
06.12.2019 à 18 UTC
L'intensité diminue
Tempête tropicale modérée
07.12.2019 à 06 UTC
L'intensité diminue
Dépression tropicale
07.12.2019 à 18 UTC
L'intensité diminue
Dépression résiduelle
08.12.2019 à 00 UTC
L'intensité diminue
Dépression se comblant
08.12.2019 à 06 UTC
L'intensité diminue

Intensité maximale, selon les agences Météo-France et JTWC

Valeurs maximales atteintes par AMBALI, le 06 d√©cembre 2019 √† 00 UTC  
Intensité sur l'échelle de Dvorak (nombre Ci) 7.0/8,0
Intensité sur la classification Australienne 5/5
Pression estimée au centre 930 mb
Vent moyen sur 10 mn (donnée Météo-France) 220 Km/h, 119 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée Météo-France) 250 Km/h, 135 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donn√©e JTWC) 250 Km/h, 135 Kt
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 250 Km/h, 135 Kt
Rafales 310 Km/h, 167 Kt

 

 

Intensification explosive : les analyses de Karl HOARAU et de Philip KLOTZBACH

Pour l'intensité maximale, MFR et JTWC donnent 135 noeuds en équivalent 1 minute le 6 décembre à 00h00 UTC. En revanche, pour le 5 à 12h00 UTC, MFR était à 50 noeuds sur 10 minutes (55 noeuds sur 1 minute) et JTWC était à 70 noeuds. Les images en micro-ondes n'étaient pas disponibles pour voir la structure réelle d'Ambali.
Il reste qu'une intensification de 65 noeuds (70 à 135 noeuds) en 12h n'a pas été fréquemment observée au niveau du globe ; je crois que le Super Typhon Irma (1971) s'est intensifié de 77 hPa en 12hrs (961 à 884 hPa) soit une intensification de 100 à 170 noeuds d'après des données de Knapp et al.(2013).
Analyse : Karl HOARAU


L'intensification d'AMBALI est énorme, en effet son intensité a augmenté de 100 kt en 24 heures. Il s'agit de l'intensification la plus rapide en 24 heures pour un système de l'hémisphère Sud, jamais enregistrée (depuis 1980) battant ainsi l'ancien record de 95 kt en 24 heures établi par ERNIE (en 2017).
Le seul à s'être intensifié davantage en 24 heures (depuis 1966) se trouvait dans l'hémisphère Nord, il s'agit de Patricia (en 2015) qui a évolué à l'Est du Pacifique Nord avec une intensification de 105 kt en 24 heures.
Pour le bassin cyclonique de l'Atlantique (depuis 1966) c'est Wilma (en 2005) qui a connu une phase d'intensification de 95 kt en 24 heures.

Analyse : Philip Klotzbach (Météorologue du Colorado State University en Amérique, spécialiste dans les prévisions saisonnières des ouragans dans le bassin Atlantique)

Animations d'images satellites de AMBALI

Animation du 05 au 07 déc. 2019 : fichier GIF - poids 25,8 Mo
Animation du 05 au 06 déc. 2019 : fichier GIF - poids 29,7 Mo

(En haut) Animation d'images satellites du cyclone TR√ąS intense AMBALI, Animation du 05 au 07 d√©c. 2019 (61 images),
source : METEOSAT IODC Airmass de EUMETSAT. (En bas) Animation d'images satellites du cyclone TR√ąS intense AMBALI, du 05 au 06 d√©c. 2019 (121 images), source : images EUMETSAT de Kachelmannwetter, montage Firinga le Site.

AMBALI vu par l'imagerie micro-ondes

Images micro-ondes qui scannent le coeur du phénomène, du 03 au 07 décembre 2019.

Cette animation met bien en évidence l'impressionnante intensification durant la journée du 05 décembre. Un oeil de basse couche et un mur fermé sont détectables dès 12 UTC. La structure devient impressionnante dès 21 UTC. Et à l'inverse, durant la journée du 06 décembre, la convection s'effondre et l'oeil disparait très rapidement. On remarque, sur l'image du 06 à 23:10 UTC que l'oeil est réapparu (pendant une période de 2 heures) avant de succomber complètement à l'air sec et au cisaillement du vent de 55 km/h.
Credit: NRL / NAVY

Conclusion

Comme le présageait à long terme les modèles de prévision météorologiques, l'activité cyclonique, et donc le début de la saison cyclonique 2019/2020, dans le Sud-Ouest de l'océan Indien, allait être lancée en début de ce mois de décembre. En effet, une large zone de basse pression s'étend entre les Seychelles et l'archipel des Chagos. Le premier système qui émerge est 02S au Nord-Est de Madagascar le 02 décembre et le jour suivant 03S se développe au centre du bassin.

Alors que le nom d'AMBALI était quasiment attribué à 02S, 03S prend finalement le devant de la scène en passant le premier le stade de tempête tropicale. Ce qui lui vaut ainsi l'attribution du premier nom de la saison AMBALI le 05 décembre à 06 UTC !


L'intensification hors norme du 05 décembre 2019 :
Aucun mod√®le m√©t√©orologique n'avait r√©ussi √† appr√©hender le pic d'intensit√© et le processus d'intensification dite ¬ę explosive ¬Ľ.
En cette journ√©e du 05 d√©cembre, la formation nuageuse s'est parfaitement arrondie, une masse nuageuse compacte et de faible diam√®tre. Baignant dans des conditions atmosph√©riques tr√®s favorables et √©voluant sur des eaux comprises entre 29 et 30¬įC, une intensification explosive s'ensuit.

En 24h voici le sc√©nario : alors qu'√† minuit il ne s'agissait que d'une simple d√©pression tropicale, 3h apr√®s le stade de temp√™te mod√©r√©e √©tait franchi, et √† 09 UTC c'est le stade de forte temp√™te qui est atteint. Un point chaud est clairement visible sur les images satellites gr√Ęce √† la luminosit√© d√©clinant √† 13 UTC. Par la suite, le processus d'intensification va √™tre exponentiel. L'organisation des cumulonimbus formant le coeur d'AMBALI s'emballe. A 15 UTC, le stade cyclonique est atteint et √† 18 UTC c'est le stade du cyclone intense qui est valid√©, l'oeil est alors d'un diam√®tre de 15 km. Le 06 d√©cembre √† minuit c'est le stade du cyclone tropical TRES intense de cat√©gorie 4 qui est confirm√© par l'agence Fran√ßaise M√©t√©o-France et l'agence Am√©ricaine JTWC. Le pic d'intensit√© √† 135 kt / 1 min est atteint. Le dernier syst√®me √† avoir atteint ce stade de CTTI dans le bassin √©tait FANTALA en 2016.
A ce moment, le cyclone est très compact, avec un oeil qui s'est contracté, il est d'une grande pureté d'un diamètre de 9 km. Il est entouré de sommets de nuageux très froids.

Puis il s'affaiblit brutalement durant la journée du 06 décembre 2019 :
Sa courbe s'intensit√© va √™tre de type ¬ę montagnes russes ¬Ľ. En effet, l'affaiblissement succ√®de rapidement √† l'√©pisode d'intensification rapide. Premier indice durant les premi√®res heures du 06 d√©cembre, c'est l'opacification de l'oeil sur les images satellites.
L'oeil disparait sur l'imagerie satellite infrarouge à 05 UTC. Le responsable c'est l'intrusion d'un air sec qui s'enroule près du coeur de la circulation compacte du cyclone.
De plus, il est davantage affaibli par une augmentation du cisaillement du vent en altitude. AMBALI redevient simple cyclone tropical dès 12 UTC.
Malgré des facteurs environnementaux inhibants, l'oeil est réapparu pendant une période de 2 heures avant de succomber complètement à l'air sec et au cisaillement du vent de 55 km/h.

L'affaiblissement s'est poursuivi rapidement et à la mi-journée du 07 décembre, les sommets des nuages les plus froids de la tempête ont été déplacés à l'Est du centre de circulation. Le déplacement d'AMBALI est également devenu irrégulier lorsque les vents des niveaux inférieurs de la troposphère ont commencé à orienter sa trajectoire.

Le 08 décembre, AMBALI est classé en dépression résiduelle par Météo-France. Le centre de basse couche dépourvu de toute convection est bien visible sur les images satellites.


AMBALI va rester dans les annales, les observateurs mondiaux ne sont pas restés indifférents suite à cet emballement d'intensification rarissime.
En effet en 24h, AMBALI a gagné 100 kt en vents soutenus sur 1 min, passant de 35 kt à 135 kt. Depuis l'ère satellitaire c'est le premier système à avoir atteint cette dynamique dans l'hémisphère Sud. Seul l'ouragan PATRICIA en 2015 dans l'hémisphère Nord avait fait mieux avec un gain de 105 kt / 24h en 2015.

Concernant le pic d'intensité à 135 kt, en début de saison peu de cyclones ont fait mieux avant un 06 décembre, on peut citer AGNIELLE avec 140 kt le 20 novembre 1995 et BENTO avec 140 kt le 23 novembre 2004.

Votre expérience avec AMBALI

Vous avez vécu AMBALI, racontez-nous comment vous l'avez vécu, témoignage, anecdotes...

Ajouter un message