Intensité maximale, selon les agences Météo-France et JTWC

Valeurs maximales atteintes par CAROL, le 26 février 1960 à 06 UTC
 
Intensité sur l'échelle de Dvorak (Ci) 6,0/8,0
Intensité sur la classification Australienne 4/5
Pression estimée au centre 927 mb
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 213 Km/h, 115 Kt
Rafales 264 Km/h, 143 Kt

 

Influence sur les terres

Terres
Distance et intensité correspondante
Date
Alerte
Détails
Saint Brandon 55 km au Nord-Ouest, au stade de cyclone tropical 26.02.1960 à 12 UTC - Pas de détail
Maurice Sur l'île, au stade de cyclone tropical intense 28.02.1960 à 09 UTC -

A video compilation of Images after the Carol cyclone in Mauritius in 1960 with the sega song of Serge Lebrasse

Source: Chaîne YouTube : Vintage Mauritius

Votre expérience avec CAROL

Vous avez vécu CAROL, racontez-nous comment vous l'avez subi (votre témoignage, vos anecdotes). Votre message apparaîtra sur cette page.

Ajouter un message




Le 06-10 à 19:14 Hilary Kotze nous a raconté,


La force du vent est quelque chose que je n'oublierai jamais. Notre porte d'entrée - bois massif lourd - était comme la voile d'un navire dans un vent fort, jamais imaginé qu'il tiendrait. Les terribles dévastation aux conséquences que je n'oublierai jamais. La vitesse du vent a été enregistrée à 177 km / h.


Hilary Kotze



Le 06-10 à 19:13 Carole Robinson nous a raconté,


On avait une valise prête à aller s'asseoir dans la voiture dans le garage séparé, comme si ça allait nous sauver lol. Mon père a aperçu cette femme qui tournait dans le vent avec deux enfants s'accrochant à elle, leur maison venait de s'effondrer et il a réussi à aller les sauver. Il y a si longtemps, mais on dirait que c'était hier...


Carole Robinson



Le 06-10 à 19:12 Robert Decotter nous a raconté,


J'avais 14 ans, la maison a été secouée de toutes part. Tout l'arrière a été emporté. Je me cachais sous le matelas avec mes frères.


Robert Decotter



Le 06-10 à 19:01 Patrick Desvaux de Marigny nous a raconté,


J'avais 10 ans et c'était la première fois que je voyais des ovnis volants - chaises lits armoires... effrayant et ensuite ce calme absolu pendant le passage de l'oeil ou on pouvait entendre les marteaux qui enfonçaient les clous pour consolider l'habitat- gravé dans ma mémoire...


Patrick Desvaux de Marigny



Le 06-10 à 19:00 Marti Payne nous a raconté,


J ' avais 11 ans et je vivais dans un appartement à Curepipe, toutes nos fenêtres ont été explosées et nous avons dû évacuer.... expérience terrifiante et je me souviendrai toujours de la dévastation après. J ' étais dans un bâtiment en béton mais mon c?ur s'est rendu aux familles vivant plus près de la côte dans des maisons moins stables.


Marti Payne



Le 06-10 à 18:54 Janine Schroder nous a raconté,


Le cyclone le plus effrayant - j'avais 6 ans - j'ai peur à vie. Toujours pétrifié par le vent maintenant.


Janine Schroder



Le 06-10 à 18:52 Danny Venkama nous a raconté,


Bien que j'avais 7 ans, je m'en souviens très bien comme si c'était hier. Ma grand-mère a fait construire deux belles maisons emblématiques probablement à l'époque de l'occupation britannique qui a été emportée par le cyclone Carol. Je pense que c'était le pire de l'histoire.


Danny Venkama



Le 06-10 à 18:50 Nancy Rampal Meunier nous a raconté,


Je me rappelle, mon grand oncle était pompier à Port Louis, jeune j'ai eu très peur, quel désastre...


Nancy Rampal Meunier



Le 06-10 à 18:48 Sunalini Kamayah nous a raconté,


J'ai vécu ce cyclone ainsi que toute la famille et les voisins. Je peux toujours visualiser ce que c'était. J'espère ne plus jamais en faire l'expérience dans cette vie.


Sunalini Kamayah



Le 06-10 à 18:25 Danny Venkama nous a raconté,


Nous aussi (je veux dire ma grand-mère) avions deux bâtiments coloniaux magnifiquement construits, avec de belles caractéristiques architecturales, des corniches et des entourages sculptés, et des planchers en bois surélevés, en fait les seuls qui se trouvaient à Triolet 7ème mile, à l'exception de quelques bâtiments en béton nouvellement construits, mais malheureusement le cyclone Carol les a emmenés. Tristes souvenirs? Je me souviens avoir joué à «cache-cache» et nous rampions sous le plancher, mais on nous a dit de ne pas le faire et de nous méfier des serpents juste pour nous effrayer, mais en tant qu'enfants, nous y croyions alors.


Danny Venkama



Le 06-10 à 18:14 Mirella Sooprayen nous a raconté,


Ct en Mars 1960 je suis nee 15 jours apres le Cyclone Carol la maison en paille ou vivait ma maman etait completement detruit elle a du trouver une chambre a louer avant que je naisse le 19Mars 1960 a belle Rose.


Mirella Sooprayen



Le 06-10 à 15:32 NC nous a raconté,


Je me souviens de ce jour là, j'avais alors 7 ans. Un vent violent à soufflé la véranda en brisant les vitres et j'ai été blessé au bras. Les parents nous avaient bien recommandé de rester sous le lit mais la curiosité à été plus forte, avec mon frère on voulait voir ce qui se passait de plus près.
Aujourd'hui j'en garde encore une cicatrice qui me rappelle d'où je viens, bien que je suis en France depuis 47 ans.


NC



Le 06-10 à 15:31 NC nous a raconté,


j'étais Marin sur le Croiseur Ecole la JEANNE D'ARC navire Français. nous avions navigué de nuit, La Réunion- Madagascar...
Nous avons embarqué des vivres et des médicaments et nous sommes venus à MAURICE pour les aider .Nous avions à bord une vingtaine de Médecins. nous avons remis en route le dispensaire de PORT-LOUIS, le 1er jour. Pendant une semaine nous avons eu de longues journées pour aider les habitants de PORT-LOUIS. Pourquoi on ne parle pas des Marins Français et Anglais, une Frégate Anglaise était arrivée aussi à PORT-LOUIS. Nous avons fait du bon travail, nous avions remis des poteaux électrique en place ( mon équipe ). Cela fait 60 ans.


NC