EDILSON  Forte tempête tropicale, saison 2013/2014

Le système EDILSON a été baptisé le 05.02.2014 à 00 UTC, il a atteint le stade de Forte tempête tropicale.
Le vent soutenu en mer a atteint 111 km/h avec des rafales à 138 km/h.
Quatre îles ont été touchées par ce système.


Le 06 février 2014 à 06:10 UTC. Sur cette image, EDILSON commence à s’éloigner de côtes Mauriciennes. On constate l’apparition temporaire d’un œil sur cette image satellite (croix rouge). 125 km séparent le centre d’EDILSON des côtes Sud-Est Mauriciennes. Proche du centre, les vents en mer sont estimés à 55 kt soit 102 km/h (sur 1 min) avec des rafales à 126 km/h soit le premier stade de la forte tempête tropicale. Le rayon des vents maximaux s’étendent jusqu’à 65 km du centre. L’île Maurice reste donc en bordure des vents les plus forts. Source : NASA, MODIS/ LANCE

Les différents stades atteints par EDILSON

Passez le pointeur de la souris sur le tableau pour afficher des détails le cas échéant.
: L'intensité augmente : L'intensité diminue
Stades atteints
Date de l'évolution
Zone perturbée
03.02.2014 à 00 UTC
L'intensité augmente
Perturbation tropicale
04.02.2014 à 06 UTC
L'intensité augmente
Dépression tropicale
04.02.2014 à 12 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
05.02.2014 à 00 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
06.02.2014 à 06 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
07.02.2014 à 12 UTC
L'intensité diminue
Dépression extra-tropicale
07.02.2014 à 18 UTC
L'intensité diminue

Valeurs maximales

Valeurs maximales atteintes par EDILSON, le 06 février 2014 à 12 UTC  
Intensité sur l'échelle de Dvorak (nombre Ci) 3,5+/8,0
Intensité sur la classification Australienne 2/5
Pression estimée au centre 984 mb
Vent moyen sur 10 mn (donnée Météo-France) 102 Km/h, 55 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée Météo-France) 111 Km/h, 60 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée JTWC) 102 Km/h, 55 Kt
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 111 Km/h, 60 Kt
Rafales 138 Km/h, 75 Kt

 

Tableau des impacts sur les îles

Îles
Distance et intensité correspondante
Date
Alerte
Détails
Saint Brandon Sur l'archipel, au stade de dépression tropicale (s'intensifiant) 04.02.2014 à 23 UTC -
Rodrigues 375 km à ONO, au stade de tempête tropicale modérée (stable) 05.02.2014 à 18 UTC Classe 1 le 05 à 10h30 locale Pas de détail
Maurice 120 km à ESE, au stade de forte tempête tropicale (s'intensifiant) 06.02.2014 à 05 UTC Alerte de classe 3
Réunion 235 km au Sud-Est, au stade de forte tempête tropicale (s'intensifiant) 06.02.2014 à 11 UTC Aucune Pas de détail

Conclusion

Tout d'abord, précisons que lors de la fin de l’épisode DELIWE en janvier, un autre épisode a suivi dans le Canal du Mozambique avec une perturbation tropicale qui a traversé les Comores en y apportant des fortes précipitations.

La ZCIT se réactive en ce début février, et la plupart des modèles météorologiques voient l’émergence de 2 minimums dépressionnaires au sein de ce flux de mousson dans le même laps de temps. Leurs évolutions seront différentes, mais détaillons ci-dessous la première qui nous intéresse.

La zone perturbée qui surgit en ce 03 février va s’intensifier lentement. En effet, ce système gardera une structure classique de dépression de mousson jusqu’en fin de journée du 05. C’est-à-dire avec une activité convective qui s’organise en bande incurvée loin du centre au sein de l’alimentation de mousson. L’exemple frappant de ceci est lors du passage direct de la dépression sur St-Brandon; la station météorologique a relevé des rafales particulièrement basses par rapport à ce qu’on pourrait attendre pour une dépression tropicale dite classique.

C’est quasiment lors du passage au plus près de l’île Maurice le 06 février qu’une intensification rapide se produit, mais elle sera de courte durée. L’image micro-ondes du 06 à 03 :24 UTC, montre en basse couche que le mur de l’œil est presque complet à l'exception de la partie Sud-Est. L’amorce de cet œil est même visible sur l’imagerie du 06 à 06 UTC. Puis une légère contrainte en altitude en fin de journée du 06 stoppera la dynamique de cette intensification.

Ce passage au plus près de l’île Maurice le 06 février a bien été maîtrisé quelques jours précédant le CPA (closest point of approach) par l’agence JTWC. Météo-France Réunion réalisant une moyenne des différents modèles météorologiques dans ses bulletins faisait varier de quelques kilomètres à une cinquantaine de kilomètres à l’Est ce CPA. Au final, le passage à plus de 100 km à l’Est aura été bénéfique pour les Mauriciens apportant quelques pluies et très peu de vent. Suite à l’épisode EDILSON une polémique s’amplifie concernant une fois de plus le déclenchement des alertes cyclonique sur l’île Maurice…

Suivons maintenant l’épisode FOBANE

Votre experience avec EDILSON

Vous avez vécu EDILSON, racontez-nous comment vous l'avez vécu, témoignage, anecdotes...

Ajouter un message