Les différents stades atteints par ELOISE

Stades atteints
Date de l'évolution
Zone perturbée
14.01.2021 à 00 UTC
L'intensité augmente
Perturbation tropicale
15.01.2021 à 18 UTC
L'intensité augmente
Dépression tropicale
16.01.2021 à 06 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
17.01.2021 à 03 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
19.01.2021 à 00 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
19.01.2021 à 18 UTC
L'intensité diminue
Dépression sur terre
20.01.2021 à 00 UTC
L'intensité diminue
Tempête tropicale modérée
20.01.2021 à 18 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
21.01.2021 à 18 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
22.01.2021 à 09 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
23.01.2021 à 06 UTC
L'intensité diminue
Dépression sur terre
23.01.2021 à 12 UTC
L'intensité diminue

Intensité maximale, selon les agences Météo-France et JTWC

Valeurs maximales atteintes par ELOISE, le 23 janvier 2021 à 00 UTC
 
Intensité sur l'échelle de Dvorak (Ci) 5,0/8,0
Intensité sur la classification Australienne 3/5
Pression estimée au centre 967 mb
Vent moyen sur 10 mn ( donnée Météo-France ) 148 Km/h, 80 Kt
Vent moyen sur 1 mn ( donnée Météo-France ) 167 Km/h, 90 Kt
Vent moyen sur 1 mn ( donnée JTWC ) 157 Km/h, 85 Kt
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 167 Km/h, 90 Kt
Rafales 215 Km/h, 116 Kt

 

Influence sur les terres

Terres
Distance et intensité correspondante
Date
Alerte
Détails
Tromelin 205 km au Nord, au stade de tempête tropicale modérée (s'intensifiant) 18.01.2021 à 14 UTC - Pas de détail
Madagascar Sur la côte Nord-Est, au stade de forte tempête tropicale (s'intensifiant) 19.01.2021 à 15 UTC Avis de danger imminent (rouge) Pas de détail
Juan de Nova A proximité, au stade de tempête tropicale modérée (s'intensifiant) 21.01.2021 à 08:30 UTC - Pas de détail
Mozambique Sur le continent, à 30 km au Sud de Beira, au stade de cyclone tropical (s'intensifiant) 23.01.2021 à 01 UTC - Pas de détail

Animations d'images satellites de ELOISE

   Animation du 15 au 23 janvier 2021 : fichier GIF - poids 32 Mo
Animation du 19 au 21 janvier 2021 : fichier GIF - poids 47 Mo  
   Animation du 22 et 23 janvier 2021 : fichier GIF - poids 37 Mo

(En haut) Animation d'images satellite du cyclone ELOISE, qui s'organise dans l'océan Indien, traverse Madagascar, qui se réintensifie dans le Canal du Mozambique et qui frappe le Mozambique. Animation du 15 au 23 janvier 2021 (200 images),
source : images EUMETSAT Natural Colour (pour les images en journée) et IR (pour les images de nuit), montage Firinga le Site.
(Au milieu) Animation d'images satellite de la forte tempête ELOISE qui traverse Madagascar d'Est en Ouest, du 19 au 21 janvier 2021 (263 images), source : images EUMETSAT de METEO-FRANCE, montage Firinga le Site.
(En bas) Animation d'images satellite de l'atterrissage du cyclone ELOISE au Mozambique, le 22 et 23 janvier 2021 (145 images), source : images EUMETSAT de Kachelmannwetter (images HD pour la journée et IR durant la nuit), montage Firinga le Site

ELOISE vu par l'imagerie micro-ondes

 

Images micro-ondes qui scannent le coeur du phénomène, du 16 au 24 janvier 2021.

Les images micro-ondes permettent de voir plus finement la structure d'un phénomène cyclonique sous la couche de nuage d'altitude.
Ici on constate que le centre d'ELOISE avant son impact sur Madagascar est exposé, lié à une contrainte en altitude. Puis le centre de ELOISE traverse Madagascar d'Est en Ouest le 20 janvier. Ensuite on constate que l'oeil est très large lorsqu'il est positionné dans le Canal du Mozambique, la ré intensification est par conséquent progressive. L'oeil se contracte durant la journée du 22 janvier, le stade cyclonique est atteint avec la formation du mur de l'oeil qui est intense lorsqu'il atterri au Sud de la ville de Beira au Mozambique.
Credit: NRL / NAVY

Conclusion

La cyclogenèse a eu lieu le 14 janvier au Nord-Est du bassin cyclonique. Le déplacement sur les prochaines 48h est en direction de l'Ouest-Nord-Ouest à une vitesse plutôt soutenue de 25 km/h.

Le 16 janvier à 06 UTC, le système atteint le stade de dépression tropicale, il se trouve au centre du bassin cyclonique. L'organisation est lente, car la dépression est gênée par une contrainte en altitude, sa configuration nuageuse sur les images satellites est cisaillée.
Alors que le système se trouve à plus de 1500 km de Madagascar, un impact sur la côte Nord-Est Malgache est inévitable, les agences de prévision sont en accord avec ce scénario.

Le stade de tempête tropicale modérée à 40 kt est atteint le 17 janvier à 03 UTC, l'agence météorologique Mauricien baptise cette tempête ELOISE à 05 UTC.
Suite à la présence d'un vent cisaillant de secteur Est en altitude, ELOISE stagne en intensité à 40 / 45 kt pendant une trentaine d'heures.

Profitant d'un relâchement du vent cisaillant en altitude, la ré-intensification reprend en fin de journée du 18 janvier.

Le stade de forte tempête à 55 kt est atteint le 19 janvier à 00 UTC. Un centre au coeur de la masse nuageuse se dessine sur les images satellites.
ELOISE poursuit sa route vers l'Ouest / Ouest-Sud-Ouest, en direction des côtes Nord-Est de Madagascar, qu'elle touche vers 15 UTC à proximité Sud de la ville côtière d'Antalaha.

ELOISE traverse la grande île d'Est en Ouest en 21h.

Le 20 janvier à 12 UTC, le centre se trouve désormais sur les eaux chaudes du Canal du Mozambique (à proximité de la ville de Mahajanga au Nord-Ouest de Madagascar).
ELOISE se situe dans une vaste zone favorable et une nouvelle phase de ré-intensification débute.
L'environnement est humide, avec peu de cisaillement et une bonne divergence côté équatorial.
Cependant, la masse nuageuse générée par ELOISE est importante et son centre de basse couche est large. Le processus d'intensification est moins soutenu que prévu.

Le 21 janvier à 08 UTC, le centre d'ELOISE passe à proximité de Juan de Nova au stade de tempête tropicale modérée.
A 18 UTC, le stade de forte tempête tropicale est atteint, l'oeil est large, mais le mur de l'oeil n'est pas complet sur le cadrant Ouest.

L'oeil se contracte durant le 22 janvier, ce qui se traduit par une intensification. Mais elle reste cependant contenue du fait de la proximité des côtes Mozambicaines sur son secteur Ouest.
A 09 UTC, le stade cyclonique à 75 kt sur 1 min est atteint.
Le cyclone se dirige sur la ville de Beira au Mozambique ; la trajectoire est bien appréhendée par les différents modèles de prévision.
A 18 UTC, l'intensité est à 80 kt sur 1 minute.

Le pic d'intensité est atteint juste avant le « landfall » sur le Mozambique. En effet à 00 UTC le 23 janvier, les vents en mer dans le mur de l'oeil, sont estimés à 90 kt soit 167 km/h (sur 1 min) avec des rafales à 215 km/h.
C'est à 01 UTC, que l'oeil touche la côte Mozambicaine à une trentaine de kilomètre au Sud de la ville de Beira.
Suite au retard de l'organisation du coeur de ELOISE, le stade de cyclone intense (100 kt / 1 min) n'est heureusement pas atteint.

En s'enfonçant dans les terres, l'affaiblissement est rapide car le météore est privé des eaux chaudes et de l'humidité apportées par le Canal du Mozambique.
De faible intensité mais continuant à apporter des fortes pluies, le minimum dépressionnaire arrive sur le Zimbabwe en fin de journée du 23 janvier, en Afrique du Sud le 24 janvier, et sur le Botswana le 25 janvier.


22 mois après le cataclysme du cyclone IDAI, 24 jours après la forte tempête CHALANE, la ville de BEIRA voit un 3ème météore s'abattre sur cette zone.
Un déchaînement de la nature aux lourdes conséquences sur ce territoire fortement meurtri...

Votre expérience avec ELOISE

Vous avez vécu ELOISE, racontez-nous comment vous l'avez subi (votre témoignage, vos anecdotes). Votre message apparaîtra sur cette page.

Ajouter un message