GAFILO  Cyclone tropical très intense, saison 2003/2004

Le système GAFILO a été baptisé le 03.03.2004 à 06 UTC, il a atteint le stade de Cyclone tropical très intense.
Le vent soutenu en mer a atteint 278 km/h avec des rafales à 345 km/h.
Quatre îles ont été touchées par ce système.


Gafilo vient de franchir le stade suprême de cyclone tropical TRES intense ! Le 06 mars 2004 à 06:55 UTC - Zoom sur l'oeil de Gafilo - Remarquez la régularité parfaite de l'oeil qui témoigne de la puissance extrême des vents dans le mur de l'oeil ! Constatez également la hauteur impressionnante des cumulonimbus qui composent le mur de l'oeil. Source : Image provenant de NOAA / MODIS (NASA) - Satellite Terra -

Les différents stades atteints par GAFILO

Passez le pointeur de la souris sur le tableau pour afficher des détails le cas échéant.
: L'intensité augmente : L'intensité diminue
Stades atteints
Date de l'évolution
Perturbation tropicale
01.03.2004 à 06 UTC
L'intensité augmente
Dépression tropicale
03.03.2004 à 00 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
03.03.2004 à 06 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
03.03.2004 à 12 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
04.03.2004 à 12 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical intense
05.03.2004 à 09 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical très intense
06.03.2004 à 00 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical intense
07.03.2004 à 00 UTC
L'intensité diminue
Dépression sur terre
07.03.2004 à 01 UTC
L'intensité diminue
Forte tempête tropicale
08.03.2004 à 07 UTC
L'intensité augmente
Dépression sur terre
09.03.2004 à 21 UTC
L'intensité diminue
Zone perturbée
13.03.2004 à 03 UTC
L'intensité augmente
Dépression sub-tropicale
14.03.2004 à 06 UTC
L'intensité diminue
Dépression se comblant
16.03.2004 à 06 UTC
L'intensité diminue

Valeurs maximales

Valeurs maximales atteintes par GAFILO, le 06 mars 2004 à 12 UTC  
Intensité sur l'échelle de Dvorak (nombre Ci) 7,5-/8,0
Intensité sur la classification Australienne 5/5
Pression estimée au centre 895 mb
Vent moyen sur 10 mn (donnée Météo-France) 232 Km/h, 125 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée Météo-France) 269 Km/h, 145 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée JTWC) 259 Km/h, 140 Kt
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 278 Km/h, 150 Kt
Rafales 345 Km/h, 186 Kt

 

Tableau des impacts sur les îles

Îles
Distance et intensité correspondante
Date
Alerte
Détails
Tromelin 160 km au Nord, au stade de cyclone tropical intense (s'intensifiant) 05.03.2004 à 20 UTC Aucune
Madagascar Sur l'île côte Nord-Est, au stade de cyclone tropical très intense (s'affaiblissant)

Sur l'île côte Sud-Ouest, au stade de forte tempête tropicale (s'intensifiant)
07.03.2004 à 00:30 UTC

09.03.2004 à 21 UTC
Avis de danger imminent
Les Comores et Mayotte 430 km au Sud-Est de Mayotte, au stade de cyclone sur terre 07.03.2004 à 13 UTC -
Juan de Nova 150 km au Sud-Sud-Est, au stade de tempête tropicale modérée (stable) 08.03.2004 à 11 UTC Aucune Pas de détail

Approche de Madagascar par GAFILO vue par l'imagerie micro-onde

Sur cette séquence d’images issues de différents satellites et couvrant une période de 85 heures précédent l’arrivée sur terre légèrement au nord du cap Est (pointe est de la Grande Ile). Le stade cyclonique est franchi peu après l'image n°3. On appréhende clairement le maximum d’intensité du cyclone avec l'images SSMI n°6, avec un mur de l’œil associé à de la convection particulièrement intense, mais aussi le processus de début de cycle de l’œil qui est intervenu ensuite avant l’arrivée sur Madagascar (images n°9, 10 & 11). Si cette amorce de cycle de l’œil a contribué à légèrement affaiblir la force des vents maximaux présents au cœur du météore, il a par contre eu pour conséquence d’étendre la zone de vents forts, avec la constitution d’un maximum secondaire de vents au niveau de l’anneau de convection externe venu se refermer autour de l’œil interne.
Analyse de Météo-France Réunion


Méso-vortex dans l’œil du cyclone GAFILO

Le 06 mars 2004 à 06:55 UTC.

Cette image haute résolution (250 m) du satellite Terra permet d’accéder avec une grande finesse aux détails de la structure interne de l’œil et les nuages bas présents à l’intérieur. Elle montre l’existence, à ce moment-là, de méso-vortex au sein de l’œil. Des structures polygonales de ce type sont régulièrement observées au cœur des cyclones tropicaux. Elles sont généralement le signe d’un phénomène en "bonne santé" (i.e. maintenant son intensité ou s’intensifiant), au sein duquel libération de chaleur latente par la convection et vorticité dans le mur de l’œil sont bien en phase, procurant une production efficace de tourbillon potentiel. Quand le profil de vent devient de plus en plus pentu, cela génère de l’instabilité barotrope au niveau du mur de l’œil, à l’origine de la formation de ces meso-vortex qui migrent ensuite dans l’œil, en nombre plus ou moins grand. Une configuration à 3 ou 4 méso-vortex est généralement associée à un mur de l’œil relativement large, tandis que des murs de l’œil plus étriqués (correspondant à des pics de vent plus aigus) produisent une instabilité avec des nombres d’onde plus élevés (résultant en des structures hexagonales par exemple).

Analyse de Météo-France Réunion.

Cliquez ici pour visualiser un autre article sur les méso-vortex par Wikipedia

Conclusion

Une perturbation tropicale s'est formée le 29 février 2004 dans l'océan Indien au Sud de Diégo- Garcia. Il est pris en charge par le Centre météorologique régional spécialisé (CMRS) de La Réunion. Le système se dirige Ouest-Nord-Ouest et évolue rapidement en tempête tropicale. Le système est nommé Gafilo par la station météorologique de l’Ile Maurice. Le 04 mars il est classé cyclone tropical. Le 06 mars, Gafilo atteint le stade de cyclone tropical TRES intense. Il touche terre dans la nuit du 6 au 7 mars sur l'île de Madagascar, près de la ville d'Antalaha.

Gafilo traverse la partie Nord de l'île puis continue son trajet sur le canal du Mozambique. Dû à sa trajectoire terrestre, il a perdu beaucoup de son intensité et Gafilo est redevenu simple tempête tropicale. Le 9 mars, il fait demi-tour et retouche Madagascar, dans sa partie Sud au stade de forte tempête.

Il s'évacue lentement vers le Sud-Est jusqu'à l'océan tout en s’affaiblissant définitivement (conditions défavorables en altitude et une baisse de la température en surface de l’océan).

Gafilo est le deuxième cyclone à 145 kts (ex æquo avec Gasitao en 1988). Le plus puissant cyclone que le Sud-Ouest de l’océan Indien ait observé depuis l’ère satellitaire, reste Géralda en 1994 avec 150 kts.

Votre experience avec GAFILO

Vous avez vécu GAFILO, racontez-nous comment vous l'avez vécu, témoignage, anecdotes...

Ajouter un message