GELENA  Cyclone tropical intense, saison 2018/2019

Le système GELENA a été baptisé le 06.02.2019 à 03 UTC, il a atteint le stade de Cyclone tropical intense.
Le vent soutenu en mer a atteint 232 km/h avec des rafales à 287 km/h.
Six îles ont été touchées par ce système.


Le 09 février 2019 à 08:30 UTC. Source : Insat3D Imager Vis Count, India States, World Coastlines / Retraitement Firinga le Site

Les différents stades atteints par GELENA

Passez le pointeur de la souris sur le tableau pour afficher des détails le cas échéant.
: L'intensité augmente : L'intensité diminue
Stades atteints
Date de l'évolution
Zone perturbée
04.02.2019 à 06 UTC
L'intensité augmente
Perturbation tropicale
05.02.2019 à 06 UTC
L'intensité augmente
Dépression tropicale
05.02.2019 à 18 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
06.02.2019 à 03 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
06.02.2019 à 09 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
06.02.2019 à 18 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical intense
08.02.2019 à 21 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
10.02.2019 à 03 UTC
L'intensité diminue
Forte tempête tropicale
11.02.2019 à 00 UTC
L'intensité diminue
Tempête tropicale modérée
13.02.2019 à 12 UTC
L'intensité diminue
Dépression post-tropicale
14.02.2019 à 18 UTC
L'intensité diminue
Dépression se comblant
15.02.2019 à 18 UTC
L'intensité diminue

Valeurs maximales

Valeurs maximales atteintes par GELENA, le 09 février 2019 à 12 UTC  
Intensité sur l'échelle de Dvorak (nombre Ci) 6,5/8,0
Intensité sur la classification Australienne 4/5
Pression estimée au centre 942 mb
Vent moyen sur 10 mn (donnée Météo-France) 204 Km/h, 110 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée Météo-France) 232 Km/h, 125 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée JTWC) 222 Km/h, 120 Kt
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 232 Km/h, 125 Kt
Rafales 287 Km/h, 155 Kt

 

Tableau des impacts sur les îles

Îles
Distance et intensité correspondante
Date
Alerte
Détails
Madagascar 350 km au Nord-Est, au stade de cyclone tropical (s'intensifiant) 06.02.2019 à 18 UTC Verte Pas de détail
Tromelin 55 km au Nord-Est, au stade de cyclone tropical (s'intensifiant) 08.02.2019 à 08:30 UTC -
Réunion 465 km au NNE, au stade de cyclone tropical (s'intensifiant) 09.02.2019 à 00 UTC Vigilance fortes houles (côtes N) Pas de détail
Saint Brandon 165 km au SSO, au stade de cyclone tropical intense (s'intensifiant) 09.02.2019 à 06 UTC - Pas de détail
Maurice 265 km au NNE, au stade de cyclone tropical intense (s'intensifiant) 09.02.2019 à 07 UTC Alerte de classe 2
Rodrigues 50 km au Sud-Ouest, au stade de cyclone tropical intense (s'affaiblissant) 09.02.2019 à 23 UTC Alerte de classe 4

Animations d'images satellites de GELENA

     Animation du 04 au 11 février : fichier GIF - poids 14,4 Mo
Animation du 04 au 11 février : fichier GIF - poids 40,6 Mo    
     GELENA qui touche Rodrigues : fichier GIF - poids 27,3 Mo


(En haut) Animation d'images satellites du cyclone intense GELENA, du 04 au 11 février 2019 (65 images), source : images EUMETSAT de Kachelmannwetter IR color. (Au milieu) Animation d'images satellites du cyclone intense GELENA, du 04 au 11 février 2019 (424 images), source : images EUMETSAT de Kachelmannwetter Vis (uniquement en journée), montage Firinga le Site. (En bas) Animation d'images satellites durant 24h, lors de l'approche du cyclone intense GELENA sur l'île Rodrigues, le 09-10 février à 11 UTC (138 images), source : images EUMETSAT de Kachelmannwetter IR color avec zoom.

GELENA vu par l'imagerie micro-ondes

Images micro-ondes qui scannent le coeur du phénomène, du 05 au 14 février 2019.
L'oeil apparaît dès le 06 février. La convection est forte en début de journée du 09 février avec un oeil parfaitement régulier, GELENA est à ce moment là à son pic d'intensité. Dans la nuit du 09 au 10 février, on constate que la convection frôle l'île Rodrigues qui échappe aux conditions les plus extremes du météore. Un cycle de remplacement du mur de l'oeil s'opère le 10. Malgré des vents forts en altitude, la convection résiste le 11, 12 et 13. En fin d'échéance on constate que la convection est rejetée au Sud-Est du centre dépressionnaire. Credit: NRL / NAVY

Conclusion

Ce système s'est formé au Nord-Ouest du bassin cyclonique.

Le 04 et 05 février, la cyclogenèse est perturbée par une contrainte de secteur Est. Le déplacement est orienté vers l'Ouest-Nord-Ouest à faible allure sous l'influence d'une petite dorsale subtropicale de basse troposphère située sur Madagascar.

Le 06 février, c'est le service météorologique de Madagascar qui baptise le système GELENA à 03 UTC. En effet le centre dépressionnaire est maintenant bien établi où une convection s'enroule en bande incurvée. Durant cette journée un CDO prend place avec même un point chaud constaté sur les images satellites. Le stade de forte tempête tropicale est atteint à 12 UTC. L'intensification est de type explosif, le stade cyclonique est déjà atteint à 18 UTC.

Le 07 février, en cette journée le processus d'intensification accru de la veille s'annule. En effet, GELENA est quasi-stationnaire en l'absence d'un flux directeur dominant. La conséquence est un épuisement de chaleur de sa source d'énergie, qui est l'océan, d'où une pause dans l'intensification. La configuration nuageuse fluctue énormément, l'oeil disparait même temporairement. L'intensité reste stable au premier palier du cyclone tropical (75 kt / 1 min).

Le 08 février, GELENA progressivement accélère en direction du Sud-Est. Ce déplacement est piloté désormais par un profond thalweg de haute à moyenne troposphère située au Sud des Mascareignes, accompagné d'une dorsale proche équatoriale au Nord-Est. Le processus d'intensification reprend durant cette journée. En effet les vents moyens sur 1 minute passent de 80 kt à 100 kt, le stade de cyclone intense est atteint à 21 UTC !

Le 09 février, c'est durant cette journée que le pic d'intensité à 125 kt / 1 min est atteint. La convection autour de l'oeil d'un diamètre de 30 km est forte. GELENA se déplace très rapidement vers l'ESE à 30 km/h, l'île Rodrigues est en ligne de mire. En fin de journée suite à un cycle de remplacement du mur de l'oeil, GELENA s'affaibli. Il passe au plus près des côtes Sud-Ouest Rodriguaises à 23 UTC à 50 km. Son intensité à ce moment là est estimée à 115 kt. Rodrigues évite par cette distance le mur de l'oeil où règnent les conditions cycloniques les plus extrêmes.

Le 10 février, GELENA est rétrogradé en cyclone tropical (95 kt / 1 min) à 03 UTC. Les images micro-ondes de la journée indiquent une ouverture dans la convection au niveau du demi-cercle Nord.

Le 11 février à 00 UTC, GELENA est rétrogradé au stade de forte tempête tropicale (70 kt / min). Ce stade va perdurer pendant plus de 2 jours.

L'image satellite du 12 février est surprenante. En effet le centre dépressionnaire de GELENA est entouré d'une belle bande nuageuse très esthétique. Par sa trajectoire, le météore n'est pas directement impacté par le cisaillement pourtant présent en altitude. Durant cette période, l'intensité des vents sur 1 min fluctue entre 55 kt et 70 kt.

Le 12 et le 13 février le déplacement s'oriente vers l'ENE, GELENA surfe sur une dorsale de moyenne troposphère, rendant temporairement le plongeons vers le Sud impossible.

Le déclassement au stade de tempête tropicale modéré a lieu le 13 février à 12 UTC, victime du cisaillement en altitude de secteur Ouest. Le système reprend sa direction ESE.

En fin de période le 14 février à 18 UTC, GELENA devient une dépression post-tropicale qui se comble durant la journée du 16.

Le fait marquant de cet épisode GELENA est l'excellente appréhension de sa trajectoire Sud-Est très tôt dans la prévision. En effet la majorité des modèles faisait passer GELENA au Sud de l'île Rodrigues à quelques kilomètres de ces côtes et ceci à une échéance à +115 h ! Remarquable ! Par cette bonne appréhension, les autorités à La Réunion n'ont pas jugé utile, à juste titre, de déclencher une alerte cyclonique. Les dégâts sur l'île Rodrigues sont importants, liés aux rafales de vent. Mais les conséquences auraient été toutes autres avec le passage du mur de l'oeil sur cette petite île...

Votre experience avec GELENA

Vous avez vécu GELENA, racontez-nous comment vous l'avez vécu, témoignage, anecdotes...

Ajouter un message




Le 11-02 à 11:32 Jean Steeve Lucchesi nous a raconté,


Un amateur de photographie, Jean Steeve Lucchesi (un habitant d'Anse aux Anglais), qui a parcouru une bonne partie de l'île, témoigne : "Cela a été très difficile de circuler. Les routes sont obstruées. J'ai vu des maisons avec des toits endommagés. Beaucoup d'arbres sont déracinés. Il y a également des fils électriques qui traînent par terre. Il y a beaucoup de dégâts matériels. Des bateaux ont coulés. On arrive difficilement à communiquer avec les dégâts sur le réseau. Mais heureusement que l'internet fonctionne toujours", raconte-t-il (source l'express.mu).


Jean Steeve Lucchesi