JOANINHA  Cyclone tropical intense, saison 2018/2019

Le système JOANINHA a été baptisé le 22.03.2019 à 12 UTC, il a atteint le stade de Cyclone tropical intense.
Le vent soutenu en mer a atteint 213 km/h avec des rafales à 264 km/h.
Deux îles ont été touchées par ce système.


Le 25 mars 2019 à 04:33 UTC. En composition colorée, la divergence en haute troposphère est matérialisée de manière splendide par la sortie des cirrus (en bleu). En infrarouge, l'oeil est un peu allongé et le structure centrale semble fragmentée. Les 100 noeuds sur 1 minute à 06h00 UTC de JTWC sont assez généreux. Cela ne signifie pas que cette intensité ne peut pas être atteinte dans la journée ou durant la nuit prochaine. Espérons que Rodrigues n'ait pas à subir la partie la plus active de ce cyclone. Source : Image colorée MetopA, merci à Karl HOARAU pour le partage et l'analyse

Les différents stades atteints par JOANINHA

Passez le pointeur de la souris sur le tableau pour afficher des détails le cas échéant.
: L'intensité augmente : L'intensité diminue
Stades atteints
Date de l'évolution
Zone perturbée
18.03.2019 à 12 UTC
L'intensité augmente
Perturbation tropicale
21.03.2019 à 12 UTC
L'intensité augmente
Dépression tropicale
22.03.2019 à 00 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
22.03.2019 à 12 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
23.03.2019 à 00 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
24.03.2019 à 00 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical intense
25.03.2019 à 15 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
28.03.2019 à 21 UTC
L'intensité diminue
Forte tempête tropicale
29.03.2019 à 18 UTC
L'intensité diminue
Dépression post-tropicale
30.03.2019 à 06 UTC
L'intensité diminue
Dépression se comblant
31.03.2019 à 18 UTC
L'intensité diminue

Valeurs maximales

Valeurs maximales atteintes par JOANINHA, le 28 mars 2019 à 00 UTC  
Intensité sur l'échelle de Dvorak (nombre Ci) 6,0/8,0
Intensité sur la classification Australienne 4/5
Pression estimée au centre 939 mb
Vent moyen sur 10 mn (donnée Météo-France) 185 Km/h, 100 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée Météo-France) 213 Km/h, 115 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée JTWC) 213 Km/h, 115 Kt
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 213 Km/h, 115 Kt
Rafales 264 Km/h, 143 Kt

 

Tableau des impacts sur les îles

Îles
Distance et intensité correspondante
Date
Alerte
Détails
Saint Brandon 215 km à l' Est, au stade de cyclone tropical (s'intensifiant) 24.03.2019 à 06 UTC - Pas de détail
Rodrigues 85 km au Nord-Nord-Est, au stade de cyclone tropical intense (stable) 26.03.2019 à 01 UTC Alerte de classe 4

L'analyse par Karl HOARAU : L'intensité de JOANINHA durant la journée du 26 mars

        

JTWC et MFR ont estimé le cyclone Joaninha à 115 noeuds à 12h00 UTC.

Sur les images en palette de Dvorak, les données satellitaires ont bien atteint au moins DT 6.0 de 08h30 UTC à 13h30 UTC (animation ci-dessous).

Cependant, sur les images en micro-ondes, Joaninha affichait une singularité inhabituelle pour un cyclone de catégorie 4. La partie ouest du mur de l'oeil présentait une certaine faiblesse: à 11h09 UTC sur l'image de F15, le mur est fermé mais la réfléctivité était moindre au sud-ouest; puis sur l'image de F16 à 11h46 UTC, et celle AMSU de 12h34 UTC de Noaa 19, le mur de l'oeil était ouvert.

Il est rare qu'un cyclone soit classé à 115 noeuds à son maxi avec une configuration en micro-onde assez douteuse.

Si Joaninha peut être considéré comme un cyclone d'assez grande dimension, la structure centrale n'a jamais affiché une apparence impressionnante; l'oeil n'a jamais été très bien défini (comme sur l'image ci-dessous de 12h34 UTC) même si les sommets nuageux étaient assez froids.

Sur les sites de NRL et Hurdat les images en micro-ondes de tous les ouragans de l'Atlantique (2000 à 2018) à 115-125 noeuds et sondés par reconnaissances aériennes. Aucun n'avait un mur de l'oeil ouvert au moment du maxi d'intensité.
Analyse : Karl HOARAU


  

JOANINHA vu par l'imagerie micro-ondes

Images micro-ondes qui scannent le coeur du phénomène, du 21 au 30 mars 2019.

On constate que l'oeil du cyclone intense JOANINHA en basse couche apparait irrégulier et avec un mur de l'oeil perfectible (cf à l'analyse de Karl HOARAU ci-dessus).
En effet le pic d'intensité à lieu tardivement durant la nuit du 27 au 28 mars alors que le cyclone intense JOANINHA est positionné à la latitude 20°7. L'oeil apparait parfaitement régulier (en basse couche) ainsi que l'anneau de convection sans défaut.
Quelques heures plus tard, la convection s'effondre rapidement suite à une contrainte en altitude de secteur Nord-Ouest qui s'accentue. Credit: NRL / NAVY

Animations d'images satellites de JOANINHA

Animation du 19 au 31 mars 2019 : fichier GIF - poids 17,2 Mo
Animation du 21 au 29 mars 2019 : fichier GIF - poids 35,4 Mo
Animation du 25 et 26 mars 2019 : fichier GIF - poids 22,6 Mo

(En haut) Animation d'images satellite du cyclone intense JOANINHA. Animation du 19 au 31 mars 2019 (45 images),
source : images METEOSAT-8 IR de CIMSS, montage Firinga le Site. (Au milieu) Animation d'images satellite du cyclone intense JOANINHA, du 21 au 29 mars 2019 (251 images), source : images EUMETSAT de Kachelmannwetter (images uniquement en journée), montage Firinga le Site. (En bas) Animation de l'oeil du cyclone intense JOANINHA qui transite au Nord-Nord-Est de l'île Rodrigues le 25 & 26 mars 2019 (115 images), source : images EUMETSAT de Kachelmannwetter, montage Firinga le Site

Les dégâts à l'île Rodrigues (photos & vidéos)

Conclusion

Bien anticipé par les modèles météorologiques le 13ème système de cette saison émerge le 18 mars 2019 au centre du bassin cyclonique.
Il forme donc un nouveau duo avec SAVANNAH à l'extrême Est du bassin mais où ce dernier est en déclin.

Le 21 mars, le stade de perturbation est atteint à 12 UTC. A ce stade la convection reste fluctuante, mais l'animation satellitaire met bien en évidence une circulation cyclonique. La masse nuageuse est allongée et des vents forts présents loin du centre, signe caractéristique des dépressions de moussons.

Le 22 mars, le stade de dépression tropicale est atteint à 00 UTC et le système est baptisé à 12 UTC, ayant franchi le stade de tempête tropicale modérée (40 kt sur 1 min). Tout le long de cette journée JOANINHA s'organise et s'intensifie progressivement.

Le 23 mars, le seuil de la forte tempête tropicale (55 kt / 1 min) est atteint à 00 UTC. Depuis plusieurs heures JOANINHA se déplace lentement vers le SSO, cette trajectoire est pilotée par une dorsale de moyenne troposphère qui se renforce dans l'Est du système.
JOANINHA baigne dans un environnement très favorable à une intensification, à savoir : un cisaillement faible, une température de l'océan élevée offrant un fort potentiel énergétique et surtout une divergence d'altitude excellente côté polaire et équatoriale ! Ce dernier paramètre est remarquable sur les images satellites où cette bonne divergence en haute troposphère est matérialisée par l'épanchement des cirrus sur toute la périphérie du météore.

Le 24 mars, le stade cyclonique est atteint à 00 UTC. On décèle sur les images satellites un point chaud au sein d'une structure d'oeil déchiqueté. En début de cette journée, JOANINHA va se déplacer très lentement voir rester quasi-stationnaire.
En effet, le météore va débuter son changement de cap vers le SSE/SE avec le replacement de la dorsale proche-équatoriale au NE de JOANINHA. En fin de journée le cyclone a gagné 15 kt sur l'intensité des vents sur 1 min passant de 75 à 90 kt.

Le 25 mars, à 00 UTC, JOANINHA est positionné à 265 km au NNO de l'île Rodrigues. Sur les 12 premières heures de cette journée l'intensité va rester relativement stable entre 85 et 90 kt / 1 min. Il faut attendre effectivement la deuxième partie de la journée pour constater un net renforcement des vents au sein du météore. Le stade de cyclone intense est franchi à 15 UTC. JOANINHA continue à se rapprocher très dangereusement de l'île Rodrigues. Le déclenchement de l'alerte 3 est effective à 08h30* et l'alerte maximale 4 est déclenchée à 13h* (*heure locale à Rodrigues).

Le 26 mars, sur une trajectoire irrégulière, le cyclone intense JOANINHA passe au plus près des côtes NNE de l'île Rodrigues à 01 UTC à 85 km. Malgré des fortes rafales à 180 km/h, l'île évite le mur de l'oeil où règnent les conditions les plus extrêmes. L'intensité reste stable à 110 kt / 1 min. Les images micro-ondes révèlent durant cette journée que la partie Ouest du mur de l'oeil présente une faiblesse parfois même par moment ce mur est ouvert.

Le 27 mars, le pic d'intensité à 115 kt / 1min est atteint durant la nuit du 27 au 28 mars (catégorie 4 / 5 sur l'échelle Saffir-Simpson). En effet, cette intensité est cohérente au vu des images micro-ondes disponibles avec un oeil en moyenne couche qui est bien défini et surtout un mur de l'oeil intense et complet.

Le 28 mars, en deuxième partie de cette journée l'intensité de JOANINHA va décroître progressivement. Le système est rétrogradé cyclone tropical à 21 UTC.

Le 29 mars, la configuration nuageuse de JOANINHA est cisaillée, suite à la forte contrainte d'altitude de secteur NO. Le météore est rétrogradé en forte tempête à 18 UTC puis dépression post-tropicale le lendemain à 06 UTC.


JOANINA est resté un système relativement complexe tout le long de son existence en termes d'intensité et de trajectoire. Malgré le franchissement du stade de cyclone intense dès le 25 mars à 15 UTC, l'oeil en altitude (visible en imagerie satellitaire classique en IR ou en visible) est resté toujours un peu brouillé ou/et allongé.
Concernant sa trajectoire, elle a été très irrégulière en direction générale du Sud-Est. Ceci s'explique par la situation en moyenne troposphère qui était assez complexe en termes de flux directeur. En effet une dorsale proche équatoriale (DPE) est située au NE avec une extension vers l'Ouest qui autorise un cap temporairement plus à l'Est. Une petite dorsale subtropicale (DST), probablement à l'origine de la faible vitesse de déplacement, est située au Sud. Alors que le DPE se déplace vers l'Ouest et que la DST se déplace vers l'Est, en résulte un lent mouvement en direction générale du Sud-Est. Cette complexité a été en faveur de l'île Rodrigues qui évite de justesse le passage du mur de l'oeil sur l'île. Notons tout de même que depuis le début de prévision de la future trajectoire de JOANINHA l'île Rodrigues était dans la ligne de mire de ce cyclone intense.

Votre experience avec JOANINHA

Vous avez vécu JOANINHA, racontez-nous comment vous l'avez vécu, témoignage, anecdotes...

Ajouter un message