Les différents stades atteints par BEMANY

Stades atteints
Date de l'évolution
Zone perturbée
29.11.1982 à 12 UTC
L'intensité augmente
Perturbation tropicale
01.12.1982 à 12 UTC
L'intensité augmente
Dépression tropicale
02.12.1982 à 00 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
02.12.1982 à 06 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
03.12.1982 à 00 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
05.12.1982 à 06 UTC
L'intensité diminue
Dépression extra-tropicale
06.12.1982 à 00 UTC
L'intensité diminue

Intensité maximale, selon les agences Météo-France et JTWC

Valeurs maximales atteintes par BEMANY, le 04 décembre 1982 à 00 UTC
 
Intensité sur l'échelle de Dvorak (Ci) 4,5-/8,0
Intensité sur la classification Australienne 3/5
Pression estimée au centre 968 mb
Vent moyen sur 10 mn ( donnée Météo-France ) 115 Km/h, 62 Kt
Vent moyen sur 1 mn ( donnée Météo-France ) 130 Km/h, 70 Kt
Vent moyen sur 1 mn ( donnée JTWC ) 120 Km/h, 65 Kt
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 139 Km/h, 75 Kt
Rafales 172 Km/h, 93 Kt

 

Influence sur les terres

Terres
Distance et intensité correspondante
Date
Alerte
Détails
Agalega 150 km à l' Ouest, au stade de dépression tropicale (s'intensifiant) 02.12.1982 à 03 UTC Aucune Pas de détail
Saint Brandon 145 km au Sud-Ouest, au stade de cyclone tropical (stable) 03.12.1982 à 21 UTC Aucune Pas de détail
Maurice 205 km au Nord-Ouest, au stade de cyclone tropical (stable) 04.12.1982 à 04 UTC non renseigné Pas de détail
 

Conclusion

BEROVY (1er-9 décembre  1982).  Au sol, le  Ier décembre, une circulation fermée est  décelable  par 5-12°S et 55-65°E.   Les photos de satellites  confirment l'existence  d'un nouveau tourbillon.  Le 2, la circulation spiralée devient nette et son déplacement se fait vers le sud-est. Quand la perturbation   passe, le 4,  à  230 km à  l'est de Maurice,  elle atteint le stade T 4,5, c'est-à-dire celui d'un  cyclone d'intensité modérée (oeil visible mais irrégulier).  Un  couloir dépressionnaire sollicite alors Bemany vers l'ESE puiš  vers le S. Dans la  nuit  du 5 au 6 une dorsale anticyclonique lui fait décrire une boucle dans le sens direct et, immédiatement après,  une  autre  dorsale agissant sur  sa  face orientale la rejette d'abord  vers le nord puis  vers l'ouest.  Mais son activité a faibli.  La trajectoire  de plus en plus  incurvée vers le  sud  finit  par s'intégrer  le  9 dans le courant des perturbations polaires.

Source : Madarevues saison 1982-1983 par G. DONQUE

Votre expérience avec BEMANY

Vous avez vécu BEMANY, racontez-nous comment vous l'avez subi (votre témoignage, vos anecdotes). Votre message apparaîtra sur cette page.

Ajouter un message