Vos expériences cycloniques

Vous avez vécu un cyclone, racontez nous comment vous l'avez perçu, témoignages, anecdotes..

: :


Ecrivez "bonjour" en minuscule

Page Suivante

Poster un message

Vos expériences partagées sur Firinga.com

 


Le 05-02 à 12:55 Herve Marc nous a raconté à propos de BATSIRAI :


...on a été coupés d'Internet et d'électricité depuis le 04 février au soir et aujourd'hui le 05, ce sont dès micro-coupures. 50% des foyers réunionnais sont concernés (on est plutôt épargnés du coup).
Pour un territoire régulièrement touché par les cyclones, c'est invraisemblable que les réseaux d'électricité ne soient pas enterrés. Pendant ce temps, les Réunionnais longent une falaise hyper dangereuse tous les jours pour se rendre à leur travail tandis que trône, à quelques mètres d'eux, la fameuse « nouvelle route du Littoral » dont les travaux, au coût exorbitant de près de 2 milliards d'euros, sont loins d'être achevés. Bien moins d'effort financier aurait suffit à enterrer tout le réseau électrique de l'île !


Herve Marc

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Le 01-02 à 22:04 Nathalie nous a raconté à propos de ERINESTA :


Je venais d'accoucher de mon premier enfant, et suis restée bloquée à la clinique 3 jours de plus que prévu !


Nathalie

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Le 31-01 à 15:52 Marie-Francoise nous a raconté à propos de 1948 :


Marie-Françoise est originaire de Cilaos et fait partie d'une fratrie de 12 enfants. La gramoune qui vit depuis plus de 30 ans à Sainte-Clotilde n'a pas oublié le cyclone 48, cyclone du siècle, qui a profondément marqué La Réunion de par sa violence.

En 1948, Marie-Françoise est une enfant de 8 ans qui vit dans un quartier en bas de Bras-Sec, à Cilaos, entourée de ses 11 frères et soeurs et de ses parents. Dans la nuit du 26 au 27 janvier, le tonnerre gronde, le cyclone 48 fonce sur l'île. La pluie, le vent et les orages ont raison de la case en tôle familiale, dont le toit finit par s'envoler.

La maisonnée est alors plongée dans le noir. Le père de Françoise fait l'appel pour savoir si tout le monde va bien. "On a répondu. Il a dit : 'Tout le monde est vivant, je vais aller chercher du secours'".

Marie-Françoise et tous ceux des alentours se retrouvent dans une grande maison. "Ils ont fait une sorte de soupe, avec tout ce qu'ils trouvaient, pour tout ce monde qui arrivait". Alors qu'ils tentent de se réchauffer comme ils peuvent, l'orage continue de gronder. "J'étais nue comme un ver. J'avais honte", se souvient-elle.

Une fois le cyclone passé, la petite fille et sa famille retrouvent un foyer et doivent tout reconstruire. Malgré la difficulté de l'événement, Marie-Françoise considère qu'elle a eu de la chance, contrairement à d'autres. "Ma petite copine de 10 ans est morte. Sa maison s'est renversée sur elle", regrette-t-elle.

Depuis, l'octogénaire a laissé loin derrière elle le cirque pour s'installer dans le chef-lieu, sans regret.

Témoignage recueilli par zinfos974.com


Marie-Francoise

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Le 30-01 à 11:30 Islander 974 nous a raconté à propos de GASITAO :


Serait ce cyclone qui passa au large et qui a causé un mini raz de marée à bourbiers les rails ? Je me souviens de l'image satellite et du commentaire du présentateur de la météo qui disait qu'on ne savait pas les dégâts sur l'île s'il y était passé!


Islander 974

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Le 23-01 à 22:25 Dina Tahiry nous a raconté à propos de DINA :


Cyclone portant mon prenom....c etait au tour des Malgaches de donner un nom a ce cyclone à l'époque.


Dina Tahiry

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Page Suivante