Vos expériences cycloniques

Vous avez vécu un cyclone, racontez nous comment vous l'avez perçu, témoignages, anecdotes..

: :


Ecrivez "bonjour" en minuscule

Page Suivante

Poster un message

Vos expériences partagées sur Firinga.com

 


Le 10-01 à 18:24 Patrick Hoareau nous a raconté à propos de GABRIELLE :


Me souviens bien de Gabrielle Y avait des flash floods à Sainte Suzanne J'étais à Bellemène dans les hauts de Saint Paul. Les rafales ont dépassé 100km/h et notamment un peu plus haut au Guillaume chez mon oncle. Ct un peu le désert à l'époque au niveau météo. Mes souvenirs sont intacts pour ce système. Incroyable j'avais 10ans!


Patrick Hoareau

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Le 10-01 à 11:23 Jimmy Anthony nous a raconté à propos de CHRISTELLE :


Je me rappelle très bien de ce jour là. On retire tout avis de cyclone le matin et on passe directement à classe 2 l'après-midi alors que le temps ne s'était jamais amélioré. J'ai du aller en cours alors qu'il allait clairement avoir mauvais temps pour ensuite rentrer plus tôt dans la pluie. J'étais dans tous mes états. Inoubliable!
Aucune chance que cela n'arrive aujourd'hui quand on ferme l'école pour avis de forte pluie même sans pluie.


Jimmy Anthony

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Le 19-11 à 11:25 Cyclone 974 nous a raconté à propos de FIRINGA :


Au vu des dégâts sur Saint Pierre, je suis très sceptique sur les 216km/h (qui était en faite la limite que pouvait mesuré l'anémomètre de l'époque).

À noter qu'à son approche finale, les rafales dans le quadrant sud étaient de l'ordre de 240 km/h en mer... Donc cela serait logique que sur terre on ait atteins les 240/250 km/h sur une bonne moitié sud de l'île.

J'avais eu vent à l'époque du témoignage d'un marin de l'armée qui était justement basé à terre sainte lors du cyclone et qui avait en sa possession des matériels de relevés sophistiqués et selon ses relevés, les rafales auraient en réalité atteints les 250 km/h au plus fort de Firinga à Saint Pierre.

Cela serait des valeurs qui correspondraient plus aux dégâts occasionnés.


Cyclone 974

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Le 21-10 à 01:34 Dadou nous a raconté à propos de COLINA :


J'avais 15 ans. J'en ai 43 aujourd'hui mais je me souviens particulièrement cette accalmie de moins d'une heure. J'étais sur Saint Louis,aux Roches Maigres( ancienne gendarmerie). On aurait presque pu aller à la plage , et d'un coup,Colina s'est remanifesté encore plus violemment. Forts vents, grosses précipitations.
J'ai le souvenir d'un arbre centenaire ayant été déraciné pendant la nuit.


Dadou

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Le 19-10 à 12:20 Chris Neeson, ONU de Beira nous a raconté à propos de ELOISE :


Quand je suis sorti, il y avait de l'eau partout - jusqu'aux genoux - et des arbres, des fils électriques, des tuiles et des clôtures tous détruits, éparpillés dans les rues. Dieu merci, il a cessé de pleuvoir. Je n'aurais jamais pensé que j'aurais peur d'eau, mais c'était horrible.


Chris Neeson, ONU de Beira

Voir le système concerné par ce message en cliquant ICI


Page Suivante