FANTALA  Cyclone tropical très intense, saison 2015/2016

Le système FANTALA a été baptisé le 11.04.2016 à 18 UTC, il a atteint le stade de Cyclone tropical très intense.
Le vent soutenu en mer a atteint 287 km/h avec des rafales à 356 km/h.
Quatre îles ont été touchées par ce système.


Le 18 avril 2016 à 10:25 UTC. L’œil est toujours d’une régularité parfaite au sein d’une masse nuageuse compacte. L’œil est à l’aplomb de la pointe Nord Malgache à 300 km. La masse nuageuse se propage relativement loin vers l’Est. La masse nuageuse mesure environ 510 km. L’œil a un diamètre de 30 km et l’anneau central a un diamètre de 170 km. La vitesse de déplacement a bien diminué à 11 km/h vers l’ONO. Dans le mur de l’œil dans un rayon de 20 km, les vents en mer sont estimés à 150 kt soit 278 km/h (sur 1 min) avec des rafales à 345 km/h. Les vents de force tempête, s'étendent en moyenne jusqu'à 115 km autour du centre, et les vents de force cyclonique jusqu'à 65 km. Source : Image provenant de NOAA (NASA)

Les différents stades atteints par FANTALA

Passez le pointeur de la souris sur le tableau pour afficher des détails le cas échéant.
: L'intensité augmente : L'intensité diminue
Stades atteints
Date de l'évolution
Zone perturbée
10.04.2016 à 06 UTC
L'intensité augmente
Perturbation tropicale
11.04.2016 à 06 UTC
L'intensité augmente
Dépression tropicale
11.04.2016 à 12 UTC
L'intensité augmente
Tempête tropicale modérée
11.04.2016 à 18 UTC
L'intensité augmente
Forte tempête tropicale
12.04.2016 à 09 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
13.04.2016 à 03 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical intense
15.04.2016 à 06 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical très intense
17.04.2016 à 12 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical intense
18.04.2016 à 21 UTC
L'intensité diminue
Cyclone tropical
19.04.2016 à 09 UTC
L'intensité diminue
Cyclone tropical intense
20.04.2016 à 06 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
20.04.2016 à 18 UTC
L'intensité diminue
Cyclone tropical intense
22.04.2016 à 00 UTC
L'intensité augmente
Cyclone tropical
22.04.2016 à 06 UTC
L'intensité diminue
Forte tempête tropicale
23.04.2016 à 00 UTC
L'intensité diminue
Tempête tropicale modérée
23.04.2016 à 09 UTC
L'intensité diminue
Dépression tropicale
24.04.2016 à 00 UTC
L'intensité diminue
Dépression se comblant
24.04.2016 à 06 UTC
L'intensité diminue

Valeurs maximales

Valeurs maximales atteintes par FANTALA, le 17 avril 2016 à 18 UTC  
Intensité sur l'échelle de Dvorak (nombre Ci) 7,5/8,0
Intensité sur la classification Australienne 5/5
Pression estimée au centre 905 mb
Vent moyen sur 10 mn (donnée Météo-France) 250 Km/h, 135 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée Météo-France) 287 Km/h, 155 Kt
Vent moyen sur 1 mn (donnée JTWC) 287 Km/h, 155 Kt
Vent moyen sur 1 mn (intensité atteinte la plus probable) 287 Km/h, 155 Kt
Rafales 356 Km/h, 192 Kt

 

Tableau des impacts sur les îles

Îles
Distance et intensité correspondante
Date
Alerte
Détails
Agalega 200 km au Sud, au stade de cyclone tropical intense (stable) 16.04.2016 à 06 UTC - Pas de détail
Atoll Farquhar (Seychelles) Sur Farquhar, au stade de cyclone tropical TRES intense (s'intensifiant)

40 km au Nord de Farquhar au stade de cyclone tropical (stable)
17.04.2016 à 15 UTC

19.04.2016 à 19 UTC
Evacuation des personnes sur place.
Madagascar 285 km au NNE, au stade de cyclone tropical TRES intense (stable) 18.04.2016 à 00 UTC Alerte rouge inondations, vents forts, fortes houles Pas de détail
Les Glorieuses 330 km au Nord-Est, au stade de cyclone tropical TRES intense 18.04.2016 à 15 UTC - Pas de détail

Montage d'images satellite

   

Montage d'images satellite : A gauche ce montage met en évidence la trajectoire et l'intensification du météore FANTALA‬ du 10 au 18 avril 2016, et à droite du 19 au 26 avril 2016, on constate l'affaiblissement général du météore avec un regain de convection le 26 avril au large des côtes Tanzanienne.

Influence de FANTALA sur la température de surface de l'océan (SST)

     Animation du 12 au 29 avril : fichier GIF - poids 885 Ko

Très impressionnant l'impact du météore FANTALA sur la SST. Les cyclones se nourrissent de la chaleur latente de la mer (au dessus de 26°C). Les nuages associés à ces systèmes dépressionnaires, aspirent donc l'air chaud de l'océan. FANTALA a laissé dans son sillage, un océan refroidi (de 4 à 5°C). La zone la plus froide est située au Nord de Madagascar lorsque FANTALA était à son pic d'intensité et qu'il se déplaçait lentement voire quasi-stationnaire durant la journée du 18 avril. Source : NOAA AOML, montage Firinga le Site.

Animation Earth Wind Map

     Animation Earth Wind Map : fichier MP4 - poids 2,4 Mo

Animation Earth Wind Map de FANTALA avec sa trajectoire en zigzag, source EarthWindMap nullschool.




Image Earth Wind Map de l'accumulation des précipitations sur 3h le 18 avril 2016 à 18 UTC, source EarthWindMap nullschool.

Animations d'images satellites du cyclone TRES intense FANTALA

     Animation du 17 au 20 avril : fichier GIF - poids 24,1 Mo
Animation du 14 et 15 avril : fichier GIF - poids 18,6 Mo    
     Animation du 17 et 18 avril : fichier GIF - poids 26,1 Mo


Source : (en haut) Images EUMETSAT METEO-FRANCE IR / VIS, (au milieu) Images EUMETSAT METEOSAT-7 IR de CIMSS SSEC University of Wisconsin MADISON, (en 4) Images INSAT3D Imager VIS Count India States World Coastlines montage Firinga le Site et (en bas) Animation du 11 au 26 avril 2016, fichier KML de NRL NAVY - images Meteosat-7, montage Firinga le Site

Méso-vortex dans l’œil du cyclone FANTALA

        


Ces 4 images haute résolution du satellite Terra permettent d’accéder avec une grande finesse aux détails de la structure interne de l’œil et les nuages bas présents à l’intérieur. Elle montre l’existence, à ce moment-là, de méso-vortex au sein de l’œil. Des structures polygonales de ce type sont régulièrement observées au cœur des cyclones tropicaux. Elles sont généralement le signe d’un phénomène en "bonne santé" (i.e. maintenant son intensité ou s’intensifiant), au sein duquel libération de chaleur latente par la convection et vorticité dans le mur de l’œil sont bien en phase, procurant une production efficace de tourbillon potentiel. Quand le profil de vent devient de plus en plus pentu, cela génère de l’instabilité barotrope au niveau du mur de l’œil, à l’origine de la formation de ces méso-vortex qui migrent ensuite dans l’œil, en nombre plus ou moins grand. Une configuration à 3 ou 4 méso-vortex est généralement associée à un mur de l’œil relativement large, tandis que des murs de l’œil plus étriqués (correspondant à des pics de vent plus aigus) produisent une instabilité avec des nombres d’onde plus élevés (résultant en des structures hexagonales par exemple).

Analyse de Météo-France Réunion.

Cliquez ici pour visualiser un autre article sur les méso-vortex par Wikipedia

Le cyclone tropical intense FANTALA vu par l’imagerie micro-onde.

 

Sur ces 2 mosaïques on remarque bien les phases d’intensifications durant la journée du 13, du 15, du 17, du 20 et dans la nuit du 21 avril. Le pic d'intensité à 150 kt atteint le 17 et 18 avril.  Mais également les cycles de remplacements du mur de l’œil le 14 et le 18 avril synonyme d'affaiblissement et de la formation d'un œil plus large durant la journée du 19 et 20 avril.

Conditions environnementales autour du météore

   

Evolution du cisaillement et de la divergence autour du cyclone tropical TRES intense FANTALA du 11 au 24 avril 2016, source CIMSS.

Animation du 11 au 22 avril 2016

-> Cliquez ici pour visualiser l'animation du 11 au 22 avril <-

NWSOPC

This video of the Meteosat-7 enhanced infrared satellite imagery shows Tropical Cyclone Fantala passing just north of Madagascar off the east coast of Africa,  then drifting back to the east.

This video contains no speech or other audio information necessary for the comprehension of the content. It is best viewed in HD. The resolution can be changed by clicking on the gear wheel in the bottom of the video screen.

The imagery in this video is courtesy of the GOES-R Proving Ground.

Licence YouTube standard

Conclusion

   Le 10 avril une zone perturbée émerge au NE du bassin cyclonique au Sud des Chagos. Les différents modèles météorologiques prévoient un creusement de ce nouveau système dopé par une excellente divergence et une trajectoire zonale.


   En effet dans un premier temps l’intensification va être continue, gagnant un stade toutes les 6h. Le 11 avril à 06 UTC le système est classé perturbation tropicale, à 12 UTC dépression tropicale, et baptisé FANTALA à 18 UTC au stade de tempête tropicale modérée.

   Comme prévu, la trajectoire générale est orientée vers l’ouest surfant sur la face Nord d’une cellule de hauts géopotentiels de moyenne troposphère centrée entre Madagascar et les Mascareignes. Le stade de forte tempête tropicale (55kt) est atteint le 12 avril à 09 UTC.

   FANTALA est classé cyclone tropical (75kt) le 13 avril à 03 UTC. Puis, pendant 48h l’intensité va plafonner, en effet un cycle de remplacement du mur de l’œil se met en place durant la journée du 14 ce qui inhibe toute intensification.

   Une réorganisation assez nette est observée en début de journée du 15. Le stade de cyclone tropical intense est franchi à 06 UTC avec 100 kt. L’œil est d’un petit diamètre d’une vingtaine de kilomètre. La structure nuageuse est froide mais petite avec un diamètre total de 340 km.

   Puis l’intensité va à nouveau plafonner entre 120 et 125 kt pendant 36h avec un œil moins bien défini et un CDO qui se rétracte mais toujours avec une convection forte. Ce coup de pompe est lié à un léger renforcement du cisaillement vertical de vent de NNO qui limite l’intensification.

   L’intensité va s’emballer durant la journée du 17 ! En effet dès le début de journée, FANTALA présente une masse nuageuse très froide dans tous les secteurs. L’œil de 25 km gagne en définition d’heure en heure. A 06 UTC, l’intensité est estimée à 130 kt, le stade suprême de cyclone tropical TRES intense est atteint à 09 UTC avec 135 kt. Le nombre Ci sur l’échelle de Dvorak ne cesse de croitre d’heure en heure… La signature satellitaire de FANTALA est impressionnante. C’est un cyclone d’une puissance inouïe qui traverse l’atoll de Farquhar vers 15 UTC, la toute petite île est la proie de rafales de vents frôlant les 350 km/h. La végétation est totalement ravagée. A 18 UTC, dans le bulletin technique du CMRS Météo-France il est stipulé : «FANTALA a marqué l’histoire cyclonique du Sud-Ouest de l’océan Indien ce soir. La présentation visuelle de ce système est impressionnante avec un œil parfaitement circulaire noyé dans une masse nuageuse aux sommets très froids et qui a nettement gagné en symétrie» A ce moment l’intensité est à son apogée, estimée à 150 kt !

   Le très puissant cyclone FANTALA poursuit sa route vers l’ONO / Nord-Ouest jusqu’au 18 avril à 12 UTC. Comme le prévoyaient les différents modèles météorologiques, FANTALA reste quasi stationnaire entre 12 et 18 UTC puis rebrousse son chemin avec une nouvelle trajectoire orientée vers l’Est-Sud-Est, guidé par 2 flux directeurs. La dorsale proche-équatoriale de moyenne troposphère qui se renforce au Nord-Est, et par un large talweg des moyennes latitudes qui remonte depuis le Sud-Ouest. FANTALA s’affaiblit suite à un nouveau cycle de remplacement du mur de l’œil et d’un épuisement du contenu énergétique de l’océan lié à l’inertie du météore dans cette zone entre le 18 avril 00 UTC et le 19 avril à 06 UTC.

   Durant la journée du 19, FANTALA a repris de la vitesse et l’amorce d’un œil plus large débute et se finalise en fin de journée.

   Le 20, FANTALA présente un œil régulier de 35 km est ré-atteint une intensité estimée à 100 kt (cyclone intense).

   Puis le météore perd à nouveau en intensité ; le 21 avril l’œil a disparu sur les images IR et visible. Cependant l’anneau central reste organisé et symétrique. L’intensité redescend à 80 kt. En fin de journée on assiste en quelques heures à une intensification explosive. FANTALA a une organisation nuageuse très restreinte « midget » à ce moment qui permet une spectaculaire ré-intensification jusqu’à un pic d’intensité au stade de cyclone tropical intense (100 kt). Ce sursaut sera éphémère car l’intensité de ce « midget » redescend aussi rapidement durant les heures suivantes, par intrusion d’un air sec en moyenne troposphère qui s’enroule autour du système par le Nord.

   Le 23 avril, FANTALA rebrousse une fois de plus son chemin en direction du Nord-Ouest, cette trajectoire est générée par la large dorsale subtropicale au Sud du système en basse et moyenne troposphère qui génère sur le système un flux directeur d’ESE. L’intensité décroit rapidement, de forte tempête le 23 avril à simple dépression 24h plus tard (l’air sec qui s’enroulait autour du système est maintenant en son cœur).



   Un phénomène El-Nino très fort a eu pour influence une activité en nette baisse en termes de cyclogenèses sur l’océan Indien et des intensités relativement faibles, décroissant rapidement.  Cependant, FANTALA est le système qui dément cette règle et devient tout simplement le cyclone de référence aujourd'hui ! FANTALA a marqué l’histoire cyclonique du Sud-Ouest selon les termes du CMRS Météo-France. L’intensité à 150 kt atteinte le 17 et le 18 avril est exceptionnelle pour le bassin cyclonique. Il rejoint par ordre chronologique les très puissants météores GASITAO en 1988, GERALDA en 1994 et GAFILO en 2004 (classement réalisé depuis qu’on détermine les intensités avec l’ère satellitaire 1965). Ce groupe constitue les 4 fantastiques de la zone !

   Les données satellitaires (DT) ont affiché 7.0 du 17 avril à 09 UTC au 18 à 12 UTC. Les DT ont été à 7.5 le 17 avril de 13 UTC à 17 UTC et le 18 avril de 03 :30 UTC à 05 :30 UTC. Cette intensité exceptionnelle a donc perduré dans le temps ce qui constitue un record par rapport aux 3 autres systèmes cités ci-dessus.

   FANTALA avec une durée de vie de 16 jours est resté pendant 237 heures (quasiment 10 jours) au stade de cyclone tropical (75 kt et plus) ce qui constitue la 2ème place dans le classement des systèmes ayant eu une durée de vie cyclonique importante depuis 42 ans d’archives. La première place étant occupée par le CTTI ALIBERA en 1989 avec 252 heures. A noter que FANTALA est resté au stade de cyclone tropical intense (100 kt et plus) pendant 117 heures.

   FANTALA a marqué son empreinte malheureusement en se déchainant sur l’atoll de Farquhar où l’œil est passé directement sur cette petite île appartenant aux Seychelles au NE de Madagascar, le 17 avril. Puis une deuxième fois le 19 avril à 40 km au Nord. La végétation a été littéralement rasée avec des rafales de vents supérieures à 300 km/h… Un fait rarissime pour cet atoll qui n’a connu dans son histoire que le passage d’un seul cyclone en 2006 avec BONDO.


   On retiendra également de FANTALA sa trajectoire atypique, le météore rebroussant son chemin à 2 reprises. Sur une distance de 850 km FANTALA est donc passé dans la même zone avec un écart de trajectoire de seulement 80 km.

Votre experience avec FANTALA

Vous avez vécu FANTALA, racontez-nous comment vous l'avez vécu, témoignage, anecdotes...

Ajouter un message




Le 21-04 à 11:53 Aurelie DUHEC nous a raconté,


Non, ce n'est pas de la Science Fiction! Lors de notre evacuation Jeudi 14 avril, nous pensions que ce n'etait qu'un principe de précaution. Nous ne voulions et ne pouvions pas y croire. Nous etions une 20aine a quitter les lieux en laissant nos amis derriere, ceux qui avaient un role clef dans le management des infrastructures jusqu'au passage de Fantala. Dimanche 17, j'ai eu les premieres nouvelles terrifiantes par ma mere au telephone, qui suivait les evolutions sur internet, nos 14 camarades restés sur Farquhar vivaient l'enfer, avec des vent de plus 345km/h, et puis l'horreur lors qu'ils ont été pris dans l'oeil du cyclone Fantala, j'imagine cette vision d'un rideau de nuages épais et noires, et d'eau de mer arachée a l'océan tournoyant autour de Farquhar, comme pris dans un antonnoir. Oui, les images satellites sont rarissimes et dignes d'un film de science fiction. Ce n'etait que Lundi matin, alors connectés sur internet, que nous avons pu evaluer l'importance de l'evenement, le cyclone le plus fort jamais enregistré dans l'ocean indien ! Nous avons pensez trés fort a nous amis, nous avions peur pour eux, aujourd'hui ils sont tous sains et saufs mais traumatisés par la puissance des vents qui ont tout balayé, les infrastructures sont serieusement endommagées et beaucoup d'arbres déracinées. Ils se sont protégés dans l'abris anti-cyclonique...le seul batiment qui est resté debout. Nos amis ont pris contacte avec Mahé par telephone satellite, les degats sont catastophiques, il y a tout a reconstruire...nous avons tous perdu un bout de nous sur cette ile magique. J'attend le feu vert pour aller estimer les degats environementaux et peut etre recuperer quelques un de nos outils de travail, et ...Il faudra du temps a Farqhuar pour retrouver sa beauté d'avant et ses animaux qui ont gravement souffert, beaucoup ont péris, je pense aux oiseaux, tortues terrestres, les coraux... Nous avions ouvert en 2014 un centre de Conservation sous le project 'Outer Islands Portected Area' financé par le.FEM et PNUD. Farquhar possedait une population de plus 10,000 pairs de Noddies bruns et une population de Fous a pied Rouges qui avait explosée de 70pairs en 2000 a plus de 4200 l'annee derniere, les autres population Sternes on certainement enormement soufferts. Tous ces oiseaux et dautres etaient dans leur saison de reproduction...Avant notre départ, si les coraux souffraient de blanchissement a cause des temperatures trop elevees des eaux de surfaces, d'autres montraient des signes de bonnes croissances...Une vraie catastrophe environnementale! Richard et moi sommes plus motivés que jamais pour remettre notre petit Centre de Conservaton Debout !!
Gros soutient pour nos amis encore sur place qui vont encore vivrent un autre passage de Fanatala...


Aurelie DUHEC